ÉCOSOPHIA

 

L'actualité vue par Écosophia

Message au Président de la République

et réponse du Cabinet du Président de la République

 

Voici le message que j'ai envoyé au Président de la République mardi 28 avril suite à la publication de mon article "5 solutions pour éviter une crise économique dévastatrice", suivi de la réponse du Cabinet du Président de la République reçue vendredi 22 mai.

  

MON MESSAGE AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

(datant du 28/04/2020)


M. le Président de la République,

Je viens de publier ce dimanche 26 avril un article (à lire sur mon site www.bertrandsene.fr) et une vidéo (https://youtu.be/i6BMdNmTxnQ) intitulés « 5 solutions pour éviter une crise économique dévastatrice ». En 48 heures, ils ont déjà été lus et largement partagés sur les réseaux sociaux par des milliers de citoyens qui semblent largement approuver mes propositions.

Mon approche est assez originale par rapport à la plupart des économistes, puisque j’y démontre que ce n’est pas l’arrêt d’une grande partie des activités économiques qui pose problème mais la façon dont on va gérer les dettes au sens large, c’est-à-dire ce que chaque entreprise et chaque ménage s’est engagé à payer à d’autres (loyers, salaires, crédits, impôts, factures, etc).

La gravité de la crise économique à venir dépend essentiellement de notre capacité à annuler certaines dettes (loyers, crédits, impôts) qui ne pourront de toute façon jamais être remboursées après deux mois de recettes manquantes, alors que le report et le rééchelonnement de certaines dettes (en particulier les loyers) risquent de mettre de nombreuses entreprises et de nombreux foyers dans une situation financière insoluble, qui va conduire à de nombreuses faillites et à des expulsions de logement.

C’est un problème systémique qui ne pourra pas être résolu par un regain de croissance, qui n’est de toute façon ni possible, ni souhaitable pour des raisons écologiques.

L'arrêt d'une grande partie des activités économiques liée au confinement étant une situation totalement inédite et imprévue, il est normal qu'elle requière des solutions totalement originales et inattendues comme celles que je propose, de même que dans les années 1930, on ne pouvait pas faire appel aux politiques budgétaires et monétaires habituelles pour réduire le chômage de masse.

Je suis convaincu que les mesures inédites que vous avez prises pour faire face aux difficultés économiques et financières vont dans le bon sens, mais elles ne me semblent pas suffisantes pour éviter de nombreuses faillites et un chômage de masse. Si on veut éviter une situation économique dramatique, il faudra nécessairement remettre en question de façon provisoire mais radicale et totalement inédite certaines règles fondamentales comme les faillites, les loyers, le remboursement des crédits ou le mode de financement de l'Etat .

Espérant que nous trouverons les solutions pour éviter le pire, et notamment l'accession au pouvoir des extrêmistes, je me tiens à votre disposition pour préciser et justifier les mesures qu'il me semble nécessaire de prendre dans les jours à venir.

Cordialement.

Bertrand Séné
Economiste

 

REPONSE DU CABINET DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

 

Conférences

 

Conférence

Ecologie et économie

Jeudi 6 juin 2019 

de 18h30 à 21h

à Sorbonne Université

Campus Pierre et Marie Curie

4 place Jussieu

75005 PARIS

 

COMPLET

mais live et replay

disponibles

Plus d'infos sur

Ecocampus ENS et LUPA